Tinder, chapitre 3: à quel Sujet?

Dans cette troisième partie, je tenterai de me concentrer sur l’aspect endorganique de l’utilisation de Tinder, c’est-à-dire sur les modes d’individuation psycho-physiologique des usager-ères de l’application. Après avoir interrogé le concept d’addictogénéité numérique, je passerai par un postulat de besoins de reconnaissance pour fonder mon analyse du déphasage entre vie mentale et vie numérique qu’incarne …

Lire la suite de Tinder, chapitre 3: à quel Sujet?

« C’est ma philosophie! »

Qu'est-ce que la philosophie? Une dialectique cherchant le vrai? La vassale des sciences? Une thérapie? Une chose est certaine, si nous qui en faisons n'avons jamais de réponses toutes faites, le sens commun, quant à lui, s'est déjà fait son idée; le sens commun a sa philosophie. Ma philosophie - entre ses lèvres, la philosophie …

Lire la suite de « C’est ma philosophie! »

Tinder, chapitre 2: phénoménotechnique de la relation intersubjective.

1. Le primat de l’intersubjectivité Un sujet n’est sujet qu’en tant qu’il existe au sein d’une intersubjectivité. Celle-ci relève du trans-individuel, elle précède conceptuellement et historiquement l’individu ; elle l’accompagne au présent, lui fournit les modalités de son individuation psychique ; elle forme le champ de ses mois possibles ; elle se tient au devant de lui comme …

Lire la suite de Tinder, chapitre 2: phénoménotechnique de la relation intersubjective.

La télévision pour seul horizon

Question et précautions Lorsque la télévision s'immisce entre nous et le monde, à la manière d'un filtre, quelles sont les conséquences? Voilà la question. On anticipera en concédant, non sans quelques doutes, qu'il est peut-être possible d'avoir une pratique télévisuelle saine, de la même façon qu'il est possible de jouer aux jeux-vidéos sans être violents, …

Lire la suite de La télévision pour seul horizon

Ne pas être libre, ou l’art de graisser ses tablettes

Faire gagner du temps à l'homme, le lui rendre et le rendre ainsi créatif... Le rêve prétendu de tous les "innovants", de tous les Cook et Bezos. Mais depuis quand l'homme veut-il disposer de son temps? Ne voit-il pas plutôt dans les pléthoriques appareils techniques qu'on lui propose précisément un moyen d'en perdre, de s'oublier, de faire …

Lire la suite de Ne pas être libre, ou l’art de graisser ses tablettes

Tinder, chapitre 1: rappel marxien

Dans un élan mêlé de curiosité, de nihilisme, d’esseulement affectif et d’investigation en philosophie du social, je me suis inscrit sur Tinder. L’accélération que cet événement représente dans mon vécu phénoménologique à l’échelle d’une vie m’a donné l’intuition de la métamorphose sociale qui se cristallise dans ce dispositif socio-numérique. Le présent essai voudrait rendre compte …

Lire la suite de Tinder, chapitre 1: rappel marxien

Fête du slip à Lausanne : dé-genrer sans déranger.

Il m’a été proposé d’être projectionniste à la fête du slip de 2018, où j’ai projeté deux séries de courts pornographiques. Cette subite immersion dans quatre heures de porno alternatif et la séance de questions-réponses avec quatre des acteurs m’a fournit, plus qu’une expérience esthétique remarquable, un sentiment de participer à une certaine forme d’art …

Lire la suite de Fête du slip à Lausanne : dé-genrer sans déranger.