« Pourquoi mon voeu de silence ». Pièce argumentative

La langue est le premier lieu de notre obéissance, elle est une artithmétique non chiffrée d’une mémoire, d’une civilisation, d’un art de vivre, d’une transmission – la première condition de notre possibilité de désobéissance. Dufourmantelle, Éloge du risque Introduction J’écris ces lignes à mon cinquième jour de silence sur sept. Je conçois ce vœu de …

Lire la suite de « Pourquoi mon voeu de silence ». Pièce argumentative

Tinder, chapitre 3: à quel Sujet?

Dans cette troisième partie, je tenterai de me concentrer sur l’aspect endorganique de l’utilisation de Tinder, c’est-à-dire sur les modes d’individuation psycho-physiologique des usager-ères de l’application. Après avoir interrogé le concept d’addictogénéité numérique, je passerai par un postulat de besoins de reconnaissance pour fonder mon analyse du déphasage entre vie mentale et vie numérique qu’incarne …

Lire la suite de Tinder, chapitre 3: à quel Sujet?

« C’est ma philosophie! »

Qu'est-ce que la philosophie? Une dialectique cherchant le vrai? La vassale des sciences? Une thérapie? Une chose est certaine, si nous qui en faisons n'avons jamais de réponses toutes faites, le sens commun, quant à lui, s'est déjà fait son idée; le sens commun a sa philosophie. Ma philosophie - entre ses lèvres, la philosophie …

Lire la suite de « C’est ma philosophie! »

Une sagesse un peu trop sage

Le livre et les conférences conjointes de Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard donnent à penser: jamais la sagesse semble avoir été si populaire et si commerciale (des centaines de milliers de livres vendus, des conférences payantes…). Mais que devons-nous penser au juste de cette contradiction entre consommation de la sagesse et la sagesse …

Lire la suite de Une sagesse un peu trop sage

Etre un héros dans une société malade

« L’individu peut envisager toute sorte de buts personnels, de fins, d’espérance, de perspectives où il puise une impulsion à de grands efforts et à son activité, mais lorsque l’impersonnel autour de lui, l’époque elle-même, en dépit de son agitation, manque de buts et d’espérances, lorsqu’elle se révèle en secret désespérée, désorientée et sans issue, lorsqu’à …

Lire la suite de Etre un héros dans une société malade

« Avez-vous fait votre plein d’émotions? »

Sur la RTS, après le film du dimanche, une voix interroge: "Avez-vous fait votre plein d'émotions?". Qu'est-ce à dire? Faire le plein d'émotions? Le dimanche est-il le jour du réapprovisionnement émotionnel? S'il l'est, c'est que le reste de la semaine est tacitement conçu comme une déperdition émotionnelle, une érosion sentimentale. Le dimanche est plus qu'un …

Lire la suite de « Avez-vous fait votre plein d’émotions? »

Tinder, chapitre 2: phénoménotechnique de la relation intersubjective.

1. Le primat de l’intersubjectivité Un sujet n’est sujet qu’en tant qu’il existe au sein d’une intersubjectivité. Celle-ci relève du trans-individuel, elle précède conceptuellement et historiquement l’individu ; elle l’accompagne au présent, lui fournit les modalités de son individuation psychique ; elle forme le champ de ses mois possibles ; elle se tient au devant de lui comme …

Lire la suite de Tinder, chapitre 2: phénoménotechnique de la relation intersubjective.