Les leçons de la publicité

Aujourd'hui décortiquons ensemble un article paru il y a quelques semaines dans le journal Le Temps. Le titre est évocateur et n'est pas dénué d'un certain comique : "Damien Fournier : la publicité traverse une crise de confiance". Première nouveauté ! Car c'est bien connu, la pub avait avant tout notre confiance. §1. Recadrer le …

Lire la suite de Les leçons de la publicité

Le Temps: la publicité faite journalisme

La publicité ne supporte plus de rester à sa place. Elle en a assez qu'on la montre pour ce qu'elle est: vulgaire, facilement identifiable, enlaidissante. Sa fonction de parasitage n'a jusqu'à maintenant rien épargné, on la trouve, littéralement, partout. Mais cela ne lui suffit plus. Être partout une vile et vilaine sangsue, aussi obscène que …

Lire la suite de Le Temps: la publicité faite journalisme

L’industrie sans visage, l’usurpation de l’imaginaire

L’industrie sans visage L’industrie n’a pas de visage, pas de figure. Si elle veut se montrer, si elle veut descendre dans le monde sur l’échelle de la publicité ; il lui faut préalablement en emprunter un déjà existant, et, comme réservoir à figures, rien n’est jamais meilleur que l’imaginaire . Là s’y trouve en effet tous …

Lire la suite de L’industrie sans visage, l’usurpation de l’imaginaire

Lorsque le papier toilette se mit à aimer

Face à un « je t’aime » imprimé sans retenue sur chacun des coupons, nous sommes momentanément désarmés. Quel peut bien être la fonction d’un tel message ? A qui s’adresse-t-il ? Qui parle ? Est-ce le papier à nos fesses ? Son concepteur à ses clients ? Non, cela serait grotesque et de mauvais goût, il doit y avoir une autre réponse. Ce papier estampillé d’amour doit avoir des raisons secrètes qu’il faut dévoiler... (suite)