L’industrie sans visage, l’usurpation de l’imaginaire

L’industrie sans visage L’industrie n’a pas de visage, pas de figure. Si elle veut se montrer, si elle veut descendre dans le monde sur l’échelle de la publicité ; il lui faut préalablement en emprunter un déjà existant, et, comme réservoir à figures, rien n’est jamais meilleur que l’imaginaire . Là s’y trouve en effet tous …

Lire la suite de L’industrie sans visage, l’usurpation de l’imaginaire